Cabinet de Naturopathie – 5 rue de l’Espérance, 75013 Paris – 06 42 61 55 19

          Cabinet de Naturopathie – 5 rue de l’Espérance, 75013 Paris – 06 42 61 55 19

Fabrice Cravatte
Fabrice Cravatte

Naturopathe. Conférencier. Passionné d'hygiène de vie, de micronutrition et de santé intégrative

Asian woman having or symptomatic reflux acids during working at home

RGO, Remontées acides, acidités : Explications et causes

⚠️Cet article n’est pas un diagnostic et ne constitue pas une ordonnance. Il regroupe des conseils d’hygiène de vie. Il ne se substitue pas à l’avis d’un médecin ni à un traitement donné par votre médecin traitant. Les produits conseillés ne sont pas des médicaments mais des compléments alimentaires naturels disponibles dans des magasins spécialisés. Ils ne remplacent pas les médicaments prescrits par votre médecin. Un traitement ne doit jamais être arrêté sans consulter votre médecin.

Dans cet article en 2 parties, nous nous penchons sur le RGO (reflux gastro-œsophagien) et les remontées acides. Très fréquent souvent intermittent mais parfois chronique, il aura alors des conséquences importantes sur toute la digestion et la santé.

Nous explorerons les mécanismes, symptômes et les causes dans ce premier article puis les solutions naturelles dans le second. Comme d’habitude notre approche sera causale, globale et naturelle avec une attention particulière sur la physiologie et l’anatomie pour bien comprendre les tenants et les aboutissants.

Nous menons ici l’enquête, comme en consultation de naturopathie, pour cerner les causes possibles du RGO, faire les liens entre fonctions et organes et établir le chemin le plus rationnel, naturel et efficace pour soulager et structurellement solutionner ce déséquilibre et signal du corps.

Qu’est ce que sont les reflux, les remontées acides bref le RGO ?

C’est la remontée via le cardia dans l’œsophage de liquides et acide gastrique normalement contenus dans l’estomac. L’œsophage n’étant pas protégé par un couche de mucus, cela crée une douleur au niveau de la partie inférieure du thorax et une inflammation.

Il peut être intermittent c’est à dire occasionnel souvent après de gros repas (l’estomac se distend ce qui va ouvrir le cardia et faire remonter le bol alimentaire et les sucs gastriques) ou bien chronique qui peut engendrer une œsophagite (inflammation), potentiellement un ulcère puis quand la situation se dégrade un œsophage de Barrett (maladie précancéreuse avec modification de fonction des cellules de l’œsophage) ou un cancer œsophagien.

Nous verrons que cela peut être dû à un excès (hyperchlorydrie) mais également et la plupart du temps à un manque d’acidité, d’HCL (hypochlorydrie) dans l’estomac.

Pour information, le stade le plus avancé et plus rare mais existant et souvent indiqué dans les effets secondaires de certains médicaments (IPP, antihistaminiques H2 et TUMS (à base de carbonate de calcium)) est l’achlorhydrie. (une absence d’acide chlorhydrique dans l’estomac)

Quels sont les symptômes du RGO ?

Les symptômes les plus fréquents (principalement après les repas) sont:

  • des maux d’estomac
  • plus précisément des brûlures d’estomac (derrière le sternum) et de l’œsophage avec une sensation de feu: “pyrosis.
  • des régurgitations acides ou de bile jusque dans la bouche.
  • une voix enrouée, une toux chronique (surtout le matin) et une gêne au niveau de la gorge (reflux laryngo-pharyngé) qui peuvent aussi entraîner à terme des troubles de la déglutition. Parfois un hoquet.
  • un goût amer dans la bouche, une sensation d’érosion des dents.

En plus de la clinique (symptômes constatés), une endoscopie et une mesure de PH de l’œsophage (PHmétrie) pourront aider votre médecin à affiner un diagnostic.

⚠️Attention, à noter qu’une douleur aigue au sternum peut être également un signe de début ou d’infarctus donc vigilance, principe de précaution avant tout et appel aux urgences si besoin.

Quels sont les causes du RGO et des remontées acides?

Les causes sont comme souvent diverses, se cumulent et influencent en synergie la condition. Elles peuvent être fonctionnelles ou plus structurelles et physiologiques.

  • Anatomiques:
    • Une béance cardiale c’est à dire un cardia (sphincter entre l’estomac et l’œsophage) et l’orifice hiatale mal positionnés de tel que le bol alimentaire peut remonter. C’est le plus souvent fonctionnel dû à de mauvaises digestions qui à force de fermentations vont dilater et déformer ces orifices.
    • Une hernie hiatale c’est à dire une protubérance et remontée d’une partie de l’estomac à travers le diaphragme. Elle peut être éventuellement d’origine génétique.
  • Une mauvaise digestion causée par :
    • une gastroparésie : un ralentissement de l’estomac (estomac paresseux) ce qui ralentit la vidange de l’estomac et augmente donc les fermentations.
    • un manque d’acidité = une hypochlorhydrie: c’est un manque d’acide chlorhydrique (HCL), ce qui peut paraître contre intuitif, mais qui va faire mal fonctionner la fermeture du cardia (car contrôlé par le PH de l’estomac), altérer les capacité digestives et donc augmenter les fermentations, l’acide chlorhydrique résiduel, remontant ainsi avec les gazs.

L’estomac est un milieu acide (PH 1 à 3) et doit le rester pour bien fonctionner. A noter qu’avec l’âge également, la production de suc gastrique (dont HCL) à tendance à baisser. Le test au bicarbonate, simple et rapide pourra aider à mieux évaluer la situation.

A noter également que la gastrine va stimuler l’acide chlorhydrique qui est fait aussi de NaCL et de KCL en plus du chlorure d’hydrogène (HCL). Donc un manque de sodium et de potassium (régulièrement en insuffisance) va avoir un impact sur nos sucs gastriques et sur l’acide sécrétée. Enfin, la gastrine a besoin de Vitamine D (dont nous sommes tous plus ou moins déficients, en tout cas pas à des niveaux santé).

Enfin, le manque d’acidité dans l’estomac aura de très nombreuses répercussions négatives sur la digestion et la santé dont des gazs et flatulences que j’explique dans cet article.

  • un excès d’acidité = hyperchlorhydrie causé par:
    • une mauvaise mastication surchargeant l’estomac et augmentant la sécrétion d’HCL (qui après épuisement conduira à l’hypochlorydrie)
    • un repas trop copieux (estomac plein) ou bien trop riche en sucres, graisses, protéines qui également surcharge et fait dépasser notre capacité digestive.
    • des aliments tels le café, l’alcool, sodas et boissons gazeuses, plats en sauce
    • le tabac

  • Le stress:

Surtout quand il est intense et chronique, il va dérégler la digestion en sursollicitant le système nerveux orthosympathique via la nerf vague et peut créer une “gastrectomie émotionnelle” en vidant l’estomac de son HCL et donc le déphaser de sa période de digestion active. Cela fera:

1. augmenter le HCL par augmentation du cortisol (avant le repas ou en chronique) 2. irriter l’estomac et l’œsophage 3. ne plus permettre à l’estomac de bien digérer les aliments au moment du repas 4. augmenter les fermentations et les remontées acides.

A noter aussi que le stress va donc dérégler le SNA via le nerf vague qui contrôle le cardia et la gastrine.

  • Une hypothyroïdie: une thyroïde plus paresseuse va ralentir les sécrétions générales dont digestives.

  • Une candidose : les mycotoxines libérées par le candida vont altérer les muqueuses mais aussi créer des gazs qui remontant, bouleversent la digestion et augmentent les reflux etc…

  • des médicaments qui peuvent impacter la contraction musculaire du sphincter (médicaments anti cholinergique, inhibiteur calcique), traitement hormonaux (progestérone), médicaments contre les maladies cardio-vasculaire ainsi que les IPP.

  • des carences diverses: vit D, Zinc, Sodium, Potassium, B3.

  • Le surpoids ou l’obésité peuvent également avoir un impact négatif en appuyant sur l’abdomen et l’estomac.

  • La grossesse avec les changements hormonaux et l’augmentation de la pression abdominale

Voilà pour la première partie. Dans la deuxième, nous verrons les solutions naturelles pour y remédier via ce lien.

Une vidéo pour aller plus loin:

Naturopathe. Conférencier. Passionné d'hygiène de vie et de santé intégrative
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.