Cabinet de Naturopathie – 5 rue de l’Espérance, 75013 Paris – 06 42 61 55 19

          Cabinet de Naturopathie – 5 rue de l’Espérance, 75013 Paris – 06 42 61 55 19

Fabrice Cravatte
Fabrice Cravatte

Naturopathe. Conférencier. Passionné d'hygiène de vie, de micronutrition et de santé intégrative

Tired man sleeping in front of the computer, fatigue concept, night work.

9 explications pour vous aider à comprendre pourquoi vous êtes fatigués

Dans cet article nous parlons du grand sujet de la fatigue. On l’appelle même parfois le mal du siècle ce qui indique à quel point elle nous prend et nous accable régulièrement le long de nos vies chargées et constamment sollicitées. En France, 40% de la population déclare ressentir des symptômes de fatigue. Appelée aussi asthénie, elle peut être passagère et réactionnelle ou bien plus durable et profonde, pathologique, puis chronique. Elle signe un déséquilibre du métabolisme énergétique. Elle peut être aussi psychique, même si celle-ci est techniquement différente, elle rentre souvent dans l’équation de la fatigue.

Le travail du naturopathe est de mener l’enquête et de trouver les causes (souvent multiples et cumulatives) du symptôme. Il y en a d’autres mais ci-dessous, 9 pistes et causes potentielles (parfois cumulatives et synergiques) qui peuvent expliquer nos fatigues.

Quelles sont les causes de la fatigue ?

1. Une hypothyroïdie:

La thyroïde est une glande endocrine essentielle pour notre santé. Elle intervient dans le métabolisme énergétique via les mitochondries mais joue aussi sur la température corporelle, la croissance et de développement du cerveau et des os, la régulation du catabolisme des micronutriments au niveau du cœur, muscles etc… Elle travaille de concert finement et étroitement avec tous les organes du corps et joue souvent le rôle de chef d’orchestre dans la symphonie hormonale.

Or nos glandes endocrines sont attaquées constamment de par nos vies modernes (stress, pollution, perturbateurs endocriniens, surmenage, alimentation…) et se dérèglent ou perdent leur capacité intrinsèque à se réajuster.

Ainsi, une hypothyroïdie aura pour conséquence une baisse de la T3 (l’hormone active) et donc une fatigue (surtout le matin). Une hypothyroïdie est souvent consécutive à un affaiblissement ou épuisement des surrénales et notre capacité à faire face et à mobiliser notre énergie se alors trouve réduite. Le métabolisme tourne donc au ralenti et la fatigue s’installe chroniquement.

2. Une fatigue surrénalienne :

Le déficit en cortisol et en DHEA (hormones sécrétées par les glandes surrénales) est une cause majeure de fatigue car celles-ci sont au cœur de la régulation énergétique et de l’adaptation et réaction aux évènements. Le stress chronique épuise les glandes surrénales qui baissent leur production de catécholamines (adrénaline et noradrénaline) et de cortisol. Avec moins de cortisol, notre capacité d’adaptation diminue et s’épuise ce qui conduit à la fatigue. La prise en charge d’une fatigue chronique se fera toujours en évaluant l’état des surrénales (test du cortisol) et en les soutenant (plantes adaptogènes, magnésium entre autres).

Phases du stress – hormones et neurotransmetteurs

3. Des carences micro-nutritionnelles

=> et donc des mitochondries dysfonctionnelles:

Le fonctionnement harmonieux de notre corps est le fruit dynamique et constant de l’équilibre entre ses besoins et nos apports.

– Des besoins plus importants sans apports supplémentaires provoquera un déséquilibre

– Des besoins constants mais des apports insuffisants provoquera un déséquilibre

– Des problèmes d’assimilation intestinale créera des carences et provoquera un déséquilibre

Le métabolisme énergétique au niveau de la mitochondrie a en effet besoin de nombreux micronutriments, vitamines et minéraux pour se faire correctement. Les apports actuels de part la qualité des aliments, leurs cuissons ou leurs pollutions diverses sont clairement sous optimaux. (Saviez vous qu’une pomme d’aujourd’hui (agriculture conventionnelle) équivaut à 50 pommes de 1950 en terme nutriotionnels? ! ).

Citons par exemple le Magnésium. L’activité mitochondriale est magnésium dépendante. Or une grande partie de la population est carencée (environ 70% selon l’étude SU.VI.MAX).

Nous pourrions aussi citer les vitamines B1, B2, B3, B5, le fer, le cuivre toutes aussi indispensables au métabolisme énergétique

Métabolisme de la mitochondrie (Bionutrics)

4. Une fatigue psychique et émotionnelle et un manque de Dopamine:

Nous sommes un individu (c’est à dire littéralement un être indivisible). L’émotionnel et le psychique ne peuvent pas être dissociés du corps physique et inversement. Les deux communiquent constamment et s’adaptent en conséquence.

Ainsi une fatigue psychique ou psychologique peut être la cause et la conséquence d’une fatigue physique.

A noter que le neurotransmetteur Dopamine peut être la cause d’une fatigue psychique. C’est en effet l’hormone de l’élan, de l’action, de l’organisation mais aussi du plaisir et de la récompense. Un épuisement des neurones dopaminergiques est souvent la cause d’une baisse de motivation et d’envie ce qui déclenche le cycle d’une fatigue psychologique et physique.

5. Une baisse de la testostérone:

La testostérone active les tissus cibles et a un impact (surtout d’activation) sur toutes les fonctions de l’organisme. Avec l’âge (DALA: déficit androgénique lié à l’âge), des déséquilibres dans le métabolisme de la testostérone apparaissent: problème de l’axe hypothalamo-hypophysaire, manque de cholestérol, manque de cofacteurs essentiels de la voie métabolique, aromatase trop importante etc …, la testostérone diminue donc et impact la capacité à résister et mobiliser ses ressources.

6. Une baisse des œstrogènes:

A la ménopause, les œstrogènes baissent progressivement jusqu’à ne plus être sécrétées. Hors les œstrogènes ont un rôle trophique sur les muscles et énergisant d’une façon générale. Une fatigue apparait alors et peut s’installer (accentuée par les autres symptômes de la ménopause: bouffées de chaleur, troubles du sommeil etc…) La fatigue est surtout présente au début de la ménopause lorsque le corps doit s’habituer à ces changements importants.

7. Une Candidose:

C’est une infection fongique avec une prolifération du candida albicans. Sous diverses influences et causes, sa forme normale de levure saprophyte se transforme en une forme filamenteuse pathogène libérant des mycotoxines. Une substance produite par le candida albicans est par exemple le tartarate. Celui a cette capacité de remplacer le malate dans le cycle de Krebs (le cycle de l’énergie mitochondriale) altérant donc la production d’ATP et d’énergie.

8. Un COVID long:

Le covid stimule fortement le système immunitaire. A force d’être constamment sollicité et en état d’inflammation, celui-ci puise fortement dans nos ressources car la réponse immunitaire a un coût énergétique très important. Etant souvent déjà en carences ou bien avec des signes de fatigue établie, cette sur sollicitation pousse notre corps dans la fatigue chronique. La cause en revient au dysfonctionnement de notre mitochondrie (la centrale énergétique de la cellule).

9. Un manque de sommeil:

Globalement, nous ne dormons pas assez et avons perdu 1h30 de sommeil en cinquante ans. Le sommeil est une période cruciale et indispensable qui permets au corps de se reposer, de se régénérer, de se détoxifier, de se recharger et de faire des milliards de milliards de réactions chimiques et métaboliques essentielles à notre santé. Ces étapes clés se passent également durant la phase de sommeil profond. Celle-ci, plutôt en début de nuit et potentialisée avant minuit, est sensible à tous les obstacles naturels que nous mettons sur son chemin (alcool, coucher tard, repas trop chargé etc…). Donc nous dormons moins par rapport à nos besoins physiologiques (voir l’infographie ci dessous) et avec un sommeil moins réparateur. L’impact sur notre énergie et fatigue est donc direct. A noter qu’une apnée du sommeil peut également avoir un impact fort sur la fatigue générale, le sommeil étant peu réparateur.

📅Pour une consultation de naturopathie et de micronutrition, prendre le temps de passer votre santé en revue et construire un programme d’hygiène vitale personnalisé, prenez rendez-vous ici : https://fabricecravatte-naturopathe.com/consultation-naturopathe-paris/

Pour aller plus loin:

** Cet article n’est pas un diagnostic et ne constitue pas une ordonnance. Il regroupe des conseils d’hygiène de vie. Il ne se substitue pas à l’avis d’un médecin ni à un traitement donné par votre médecin traitant. Les produits conseillés ne sont pas des médicaments mais des compléments alimentaires naturels disponibles dans des magasins spécialisés. Ils ne remplacent pas les médicaments prescrits par votre médecin. Un traitement ne doit jamais être arrêté sans consulter votre médecin.

Naturopathe. Conférencier. Passionné d'hygiène de vie et de santé intégrative
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.